Anthophila
Les abeilles en montagne

abeille

Animalia Arthropoda Insecta Pterygota Neoptera Endopterygota Hymenoptera Apocrita Aculeata Apoidea

Les abeilles de la clade des Anthophila et son espèce la plus connu l'Apis mellifera font parties de l'ordre des hyménoptères.

Sauvages ou domestiques, la diminution importante de leurs populations inquiètent. Selon l'ONU il est de « 100 à 1.000 fois plus élevé que la normale ».

Toutes les abeilles sont caractérisées par leur régime végétarien caractérisé par le butinement. Elles récoltent de fleurs en fleurs nectar, propolis, miellat et pollen. Pour le reste, les habitudes de vie varient énormément d'une espèce à l'autre.

Certaines sont sociales tandis que d'autres sont solitaires. Leurs spécificités seront abordés espèce par espèce.

Voici les espèces (bientôt) détaillée :

  • Apis mellifera
  • Apis cerana
  • Xylocopa violacea

A propos des abeilles dans les Alpes

Une abeille domestiquée que l'on trouve souvent dans les Alpes c'est l'abeille du Caucase - Apis mellifera caucasia.

Avantages pour l'apiculture

Douce et calme sur le rayon

La plus longue trompe, ce qui lui permet d'extraire le nectar des tissus les plus profonds, là où aucune autre espèce ne peut le faire.

Production ardente de couvain - élevant des colonies fortes

Les colonies atteignent leur pleine puissance au milieu de l'été, ce qui est une bonne chose pour les régions où le flux de nectar est le plus élevé au milieu de l'été.

Très grand utilisateur de propolis

Dans sa région d'origine, elle est meilleure productrice de miel que l'abeille noire européenne.

Inconvénients pour l'apiculture

Les colonies n'atteignent pas leur pleine puissance avant le milieu de l'été, ce qui n'est pas souhaitable dans les régions où le flux de nectar est le plus élevé au printemps.

La grande utilisation de la propolis peut être considérée comme indésirable car elle rend la gestion des ruches plus difficile. Les cadres et les boîtes à ruche sont collés ensemble de manière plus importante.

L'hivernage dans les climats nordiques n'est pas bon en raison de la susceptibilité à la nosémose.

Propension à la dérive et au vol

En Turquie, les apiculteurs amènent délibérément des ruches d'Apis mellifera caucasia dans des zones de floraison dense de Rhododendron ponticum pour séquestrer volontairement du miel chargé de grayanotoxine appelé "miel fou". Ces abeilles sont également moins sensibles que l'Apis m. mellifera à une exposition aiguë à l'imidaclopride, un pesticide neurotoxique.